Fondation Greffe de Vie Plan du site  |   Salle de presse  |   Recommander ce site  |   Nous contacter       



Rechercher sur ce site             
    


Les principales actualités

Décembre 2013 :
Création du collectif Greffes+

Octobre 2013 :
Manifeste en faveur du don d'organes"

Aout 2013 :
"Reportage jt 13h de TF1 sur le don d'organes"

Juin 2013 :
"Journée Nationale de réflexion sur le don d'organes"


Consultez toutes nos actualités

Don d’organes :
une nouvelle loi, de nouveaux espoirs !




Tous donneurs sauf opposition écrite et signée

Dans le cadre de la loi santé, un amendement a été voté visant à renforcer le principe du consentement présumé pour le don d’organes. En effet, ce principe déjà en place depuis 40 ans était méconnu des Français (13%). La loi avait été amendée deux fois, perdant ainsi son sens et sa substance.

A la vue de l’inquiétante augmentation des patients en attente, la Fondation Greffe de Vie, le Collectif Greffes+ et le Député Jean Louis TOURAINE ont décidé d’agir par le biais d’un amendement, qui a été repris et modifié par le Gouvernement en concertation avec les milieux professionnels et associatifs afin d’obtenir un consensus sur ce texte. Ce décret, qui rentrera en vigueur le 1er janvier 2017, a été publié au journal officiel le 14 août 2016.

Nouvelle méthode pour s’opposer :

- Soit principalement en s'inscrivant par écrit dans le registre du refus géré par l’Agence de la Biomédecine

- Soit en l'ayant formulé par écrit et avoir transmis cet écrit à ses proches

- Soit par l’écrit d’un proche, FAISANT VALOIR l'opposition expresse (nette et précise) du défunt de son vivant reprenant " précisément le contexte et les circonstances de son expression "; et cet écrit devra être signé.

De nouveaux espoirs naissent pour les patients en attente car nous devrions très rapidement atteindre un taux de refus aux alentours de 20 % correspondant à la réalité contre 40 % aujourd’hui. Ceci représente un potentiel d’environ 1000 à 1500 greffes supplémentaires chaque année.

Cette loi fera de la France un exemple de solidarité, une solidarité sans contrainte qui reprend les valeurs de notre République

Fraternité : Nous sommes tous considérés comme donneurs par fraternité, nous sommes tous solidaires.

Liberté : Nous sommes tous libres de notre « propre » décision et de son respect. Nous sommes aussi tous libres de nous opposer confidentiellement si nous le souhaitons.

Egalité : Nous sommes tous égaux devant la greffe et cela quel que soit notre choix face au don

Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'article publié au Journal Officiel en cliquant sur le lien ci-dessous





 

  ©copyright Fondation Greffe de Vie 2005-2013 - Tous droits réservés
49 rue de Lourmel 75015 Paris
Tél : 01 45 78 50 80 - Fax : 01 48 07 21 56