Fondation Greffe de Vie Plan du site  |   Salle de presse  |   Recommander ce site  |   Nous contacter       



Rechercher sur ce site             
    


Les principales actualités

Décembre 2013 :
Création du collectif Greffes+

Octobre 2013 :
Manifeste en faveur du don d'organes"

Aout 2013 :
"Reportage jt 13h de TF1 sur le don d'organes"

Juin 2013 :
"Journée Nationale de réflexion sur le don d'organes"


Consultez toutes nos actualités


Témoignages

Jacques BORSARELLI
Agence de la biomédecine


Responsable du Service de Régulation et d’Appui (SRA) de l’inter région Sud, qui regroupe cinq régions : Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, PACA et Corse.

L’organisation d’un réseau de prélèvement inter régional

L’Agence de la biomédecine assure un lien de proximité adapté et efficace en s’appuyant sur un découpage territorial en 6 inter régions. Le SRA représente le dispositif opérationnel de l’Agence au plus près du terrain. Ma mission est de motiver, animer, créer des collaborations, tout en respectant les identités régionales. Ce rôle de proximité a permis d’impulser une « culture du prélèvement » au niveau des centres hospitaliers de cette vaste région Sud.

Cette démarche a pu se réaliser grâce à la nomination de Médecins-Adjoints de l’Agence qui renforcent le dispositif au niveau de chacun des cinq réseaux régionaux. Ils assurent l’interface entre le siège régional de l’Agence et les Médecins coordonnateurs principalement au niveau des Centres Hospitaliers Universitaires qui greffent et qui prélèvent : Marseille, Nice, Montpellier, Toulouse et Bordeaux. Un maillage régional constitués d’hôpitaux autorisés à prélever situés à moins de 2 heures des centres de greffe définit le réseau de prélèvement.

Cette organisation mise en place, véritable courroie de transmission entre le siège national et les acteurs de terrain permet de sensibiliser l’ensemble des centres hospitaliers afin qu’ils aient le réflexe d’identifier tout donneur potentiel, démarche précieuse permettant de transformer cette activité de prélèvement en une activité de soins. Pour cela nous mobilisons les équipes médico-chirurgicales de greffe et de prélèvement afin qu’elles soient en phase avec la logistique de la chaîne qui va du prélèvement à la greffe.

En savoir plus :

Notre objectif est de recenser le maximum de donneurs potentiels pour lutter contre le manque de greffons disponibles. Si l’activité progresse, le retard persiste par rapport à la moyenne nationale qui se situe à 22 donneurs par million d’habitants. L’exemple espagnol, proche de notre région, est souvent pris pour modèle, dans la mise en place de formations pour la professionnalisation des coordinations, et la médicalisation de celle-ci. Le rôle de proximité et d’appui du SRA, se complète par la régulation des prélèvements d’organes avec répartition et attribution des greffons dans le respect des règles d’équités établies au service des malades en attente. Une mobilisation 24h/24, 365 jours par an est nécessaire pour réaliser cette activité et gérer les listes d’attente, facilité en cela par un système informatique appelé CRISTAL. L’attribution des différents greffons aux équipes est complétée par l’organisation de la logistique pour le transport des équipes de greffe.

Médecin anesthésiste réanimateur depuis 30 ans au CHU de Marseille, centre hospitalier où l’activité de greffe est importante, j’ai participé activement aux prélèvements d’organes et à la greffe rénale. Cet univers m’était donc familier. Lorsque je suis entré en médecine, j’ai tout de suite abordé cette profession comme une forme de sacerdoce, sans compter mon temps et ma disponibilité : ce métier est une passion au service des malades en attente.



 

  ©copyright Fondation Greffe de Vie 2005-2009 - Tous droits réservés
49 rue de Lourmel 75015 Paris
Tél : 01 45 78 50 80 - Fax : 01 48 07 21 56